Vous avez trouvé un animal sauvage blessé ? 

C'est un adulte ?

Capture2.PNG

Juvéniles 2022 ok.png

C'est un jeune ?

Chaque année, des jeunes animaux sont prélevés à tort de leur environnement et ramenés dans les centres de soins. Ces jeunes ont malheureusement moins de chances de survie au sein de notre centre que s’ils avaient été élevés par leurs parents. En effet, aucun humain ne pourra jamais remplacer les soins parentaux et apprentissages naturellement prodigués dans la nature. Ils représentaient l’année dernière 22 % des causes d’entrée d’oiseaux et 28 % pour les mammifères.

 

Dans quel cas est-il nécessaire d’intervenir ou non ?

 

Dans un premier temps, si le jeune est blessé ou malade il sera nécessaire de le ramener dans le centre le plus proche. Mais s’il est en bonne santé, d’autres mesures peuvent être adoptées.

 

Selon les espèces, les bébés commencent plus ou moins tôt à explorer leur environnement. C’est le cas des Chouettes hulottes et des Hiboux moyen duc par exemple. Ces petits se mettent rapidement à explorer le milieu et, même hors du nid, seront nourris par les parents. Il n’est donc pas nécessaire de les retirer de leur environnement ni de les déplacer.

Il n’en est pas de même pour les rapaces diurnes, les passereaux, corvidés et autres oiseaux nidicoles. Si vous trouvez un oisillon sans plume, nu, ou avec seulement son duvet, vous pourrez le remettre rapidement dans son nid. Si cela n’est pas possible, vous pourrez le ramener dans un centre de soins. Cependant si le petit a déjà des plumes, l’exploration fait partie de sa phase d’émancipation, d’apprentissage du vol et de reconnaissance des prédateurs ; il n’est donc pas nécessaire de le déplacer, les parents s’en occupent toujours!

L’exception sera pour les bébés Chouettes effraies, hirondelles ou martinets. Avec ou sans plumes, il faudra le remettre dans le nid, ou dans le cas échéant le confier à un centre de soins.

 

Les bébés lièvres et cervidés sont eux naturellement laissés au sol par leur mère qui reviendra plus tard pour les nourrir. Dans ce cas, pas d’inquiétude ! Vous pouvez laisser le petit ou le remettre où vous l’avez trouvé.

Concernant les autres mammifères, vous pourrez laisser le petit là où vous l’avez trouvé et revenir 24h plus tard. Si le petit a l’air affaibli et est toujours exactement au même endroit, il peut alors avoir besoin d’être pris en charge.

La procédure est la même concernant les oiseaux nidifuges (canard, cygne, poule d’eau…).

Si des doutes persistent, laissez l’animal sur place et contactez au plus vite un centre de soins pour plus de conseils.

02 40 68 77 76